• FR

Mastard


1879 rue Bélanger Montréal, QC H2G 1B6
(514) 843-2152
  • Le Mastard reçoit Les Faux Bergers

    Avec : Sylvain Dervieux, Emile Tremblay

    95 $

      • 514-843-2152
      • 24 février - 25 février Complet

      • Sylvain Dervieux

        Originaire du sud-ouest de la France, possédant une style de cuisine méditerranéenne, il a commencé ses classes il y a plus de 25 ans dans des restaurants gastronomique étoilés Michelin où il a pu apprendre les techniques et la rigueur des grandes cuisines. Après un passage de presque trois ans à Paris, où il a continué son apprentissage dans de grands restaurants, il décide de quitter la France pour Montréal. Il entre dans les cuisines d’établissements hôteliers, où il peaufine ses compétences en organisation et événements. En avril 2012, il assiste David Forbes pour ouvrir le restaurant de l’hôtel La Ferme, et en ressort chef exécutif en janvier 2017, fort de nouvelles compétences en gestion d’entreprise et ressources humaines. Ce passage lui a aussi permis de nouer des liens étroits avec les producteurs de la région de Charlevoix, dont il apprécie la diversité. En juillet 2017, il ouvre les Faux Bergers avec ses partenaires Emile Tremblay et Andréanne Guay. Depuis juin 2019, il est également président de la Table agrotouristique de Charlevoix (Route des saveurs).
      • Emile Tremblay

        Le parcours en restauration d’Emile Tremblay prend sa source dans la basse-ville de Québec, plus précisément aux Salons d’Edgar. Il commence d’abord comme plongeur, puis devient cuisinier, ce qui le pousse à suivre une formation en cuisine d’établissement à l’École hôtelière de la Capitale. Diplômé en 2006, il se dirige vers Le Clocher Penché, dans le quartier Saint-Roch de Québec, pour débuter son apprentissage en milieu de travail auprès du chef David Forbes. Un an plus tard, il veut toucher à la haute gastronomie, comme tout bon jeune cuisinier ayant soif d’apprentissage. Ce qui le mène dans une des meilleures tables de la région à l’époque, le Saint-Amour, de Jean-Luc Boulay. En quête d’aventures, le jeune cuisinier décide d’aller travailler de façon saisonnière aux Îles-de-la-Madeleine, au Domaine du Vieux Couvent. Un peu surpris d’apprendre une fois sur les lieux qu’il est pressenti pour être le chef de cuisine pour la saison 2007 (il croyait être engagé comme simple cuisinier), il prend le taureau par les cornes et relève le défi avec brio… à 22 ans! De retour dans la Vieille Capitale, il s’installe à la barre de Légende pendant deux ans, et ensuite du restaurant Le Renard et la Chouette, un établissement aux antipodes de son projet précédent. Cela lui a permis de consolider ses acquis en service à la clientèle et service du vin, le tout en concoctant « avec les moyens du bord » une cuisine juste et astucieuse dans un contexte bon enfant, comme à la maison. Il prend goût à ce genre de service sans prétention et désire l’implanter, en le bonifiant toutefois un tant soit peu, dans son nouveau projet, les Faux Bergers.
Pour ajouter des items à votre liste, vous devez d'abord vous inscrire puis ouvrir une session.
Publicité